mardi 13 avril 2010

Justice et détour.

La justice peut prendre des détours et faire des erreurs. Il y a là un paradoxe, voire une antithèse. Malheureusement, nombreux sont les cas qui viennent confirmer que les failles sont fréquentes.

***

"Pour qu'une justice soit injuste, il n'est pas besoin qu'elle se trompe de coupable,
il suffit qu'elle ne juge pas comme il faut."

Michel Foucault.



Posté par Julie F à 20:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


dimanche 11 avril 2010

Le Grand détournement.

La Classe américaine ou le Grand Détournement est un téléfilm de 1993, écrit et réalisé par Michel Hazanavicius et Dominique Mézerette. Il est exclusivement composé d'extraits de vieux films de la Warner, remontés et redoublés afin de créer un nouveau film inédit. La première diffusion a eu lieu sur la chaine Canal Plus le 31 décembre 1993. Une seconde diffusion a eu lieu en 2004 sur la chaîne Festival (devenue depuis France 4). Le film n'a jamais été édité officiellement en VHS ou en DVD. SYNOPSIS : Le déroulement du film en multiples flashbacks parodie Citizen Kane d'Orson Welles. L'histoire débute avec la mort de l'homme le plus classe du monde, George Abitbol (John Wayne) au large de l'atoll de Pom Pom Galli. Les journalistes Dave (Paul Newman), Peter (Dustin Hoffman) et Steven (Robert Redford) enquêtent sur ses dernières paroles : « Monde de merde ».


Posté par Julie F à 09:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 14 février 2010

Art et détour.

Yasmina Reza propose dans sa pièce Art une question autour des limites et des détours que peut prendre l'œuvre artistique.

  • La pièce dans son intégralité.


Art de Yasmina Reza - la pièce aux 2 Molières

Posté par Julie F à 08:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 17 janvier 2010

Liste de lectures "Détour"

Liste non exhaustive susceptible d'être mise à jour régulièrement (merci de me signaler toute erreur ou coquille)

Récits de voyages

Mike Horn, Conquérant de l'impossible
Christophe Cousin, Le Bonheur au bout du guidon
Matthieu Ricard, Un voyage immobile
Bouvier, L'usage du monde, L'œil du voyageur, Chroniques japonaises
Jon Krakauer, Voyage au bout de la solitude
Nicolas Vanier L'Odyssée sibérienne
Olivier Weber, Le grand festin de l'Orient
Ella Maillart, La Voie cruelle
Claude Levi-Strauss, Tristes Tropiques

Voyage et aventure : fictions

Jack London
Michel Butor, La Modification
Roger Frison Roche, Premier de cordée
Robert louis Stevenson, L'île au trésor
Daniel Defoe Robinson Crusoe
Montesquieu, Lettres persanes
Paulo Coehlo L'Alchimiste
Joseph Joffo, Un sac de billes
William GOLDING, Sa majesté des mouches
Blaise Cendrars, Prose du transsibérien et de la petite Jeanne de France
Denis Diderot, Jacques le Fataliste
Jack Kerouac, Sur la route, les Clochards célestes, Les anges vagabonds
Michel Tournier, Vendredi ou la vie sauvage
Michel Le Bris, L'homme aux semelles de vent, La Beauté du monde
Jean Marie Gustave Le Clezio, Désert, Lullaby, Le Chercheur d'or, Onitsha, Poisson d'or
Patrick Suskind, Le parfum : histoire d'un meurtrier
Alex Garland La plage
Tolkien, Le Seigneur des anneaux

Voyage et aventure : science fiction et fantastique

Jules VERNE, De la terre à la lune, Vingt mille lieues sous les mers, Voyage au centre de la terre
Lewis Caroll, Alice au pays des merveilles.
Jonathan Swift, les Voyages de Gulliver
Homère, L'Odyssée, L'Iliade
Charles Perrault, Le petit chaperon rouge.

Détour social

Henry David Thoreau, Walden, La vie dans les bois, De la marche, La désobéissance civile
John Steinbeck, Des souris et des hommes

Drogues et Détours

Philip K. Dick, En attendant l'année dernière
Charles Duchoissois, Flash ou le grand voyage
L'herbe bleue
Moi Christiane F., treize ans, droguée, prostituée
René BARJAVEL, Les Chemins de Katmandou
William Seward Burroughs, Junky
Wolfe Tom, Acid test
Charles Baudelaire, Les paradis artificiels
Aldous HUXLEY, les portes de la perception
Olivier Weber, Chasseurs de dragons
Frédéric Beigbeder Nouvelles sous ecstasy
Lee Stringer, Un hiver à New York
Irvine Welsh Trainspotting

Détours dans le temps et uchronie

René BARJAVEL, La nuit de temps, Le voyageur imprudent
Eric Emmanuel Scmitt, La part de l'autre
Stephen Baxter, Les Vaisseaux du temps, Voyage
H.G. Wells, La Machine à explorer le temps
Raymond Queneau, Les Fleurs bleues
Amélie Nothomb, Péplum
Pierre Boulle La Planète des singes
Michael Crichton, Prisonniers du temps
Isaac Asimov, La Fin de l'éternité                                                            

Romans policiers et recherche

Agatha CHRISTIE, Les dix petits nègres,      
Sébastien JAPRISOT, Compartiment tueurs, Piège pour Cendrillon, L'été meurtrier, La dame dans l'auto avec des lunettes et un fusil.
Pierre MAGNAN, La maison assassinée.
Fred VARGAS, Sans feu ni lieu, Un peu plus loin sur la droite.
Umberto ECO, Le nom de la rose.
Patrick MODIANO, Rue des boutiques obscures

Folie

BUTEN, Quand j'avais cinq ans, je m'ai tué.
Guy de Maupassant, Le Horla, Une vie.
Patrick Cauvin, Le Silence de Clara
Mark Haddon, Le Bizarre Incident du chien pendant la nuit

Mensonges, ruses et stratégies

Emmanuel Carrere, L'adversaire.
Le Roman de Renart
Laclos, Les Liaisons dangereuses
Sun Tzu
Stephan Zweig, le Joueur d'échec.
Gustave FLAUBERT, Madame Bovary

Bêtises

Patrick CAUVIN, E=MC2 Mon amour
Marcel Aymé, Contes du chat perché.
Charles Dickens, Oliver Twist.
Marcel PAGNOL, La Gloire de mon père.
Louis PERGAUD, La Guerre des boutons.
Comtesse de SEGUR, Les Petites filles modèles, Les Malheurs de Sophie.
SEMPE-GOSCINNY, Le Petit Nicolas.
Mark TWAIN, Tom Sawyer, Les Aventures de Huckleberry Finn

Vitesse et lenteur

Stephen KING, Christine.
Philippe LABRO, L'Etudiant étranger.
Milan Kundera, La lenteur.
Philippe DELERM, Les Chemins qui nous inventent.

Parodies et Originalités littéraires

Raymond Queneau, Exercice de style
CAMI, Le Petit chaperon vert.
Georges PEREC, La disparition, La Vie mode d'emploi, Les choses

***

Posté par Julie F à 18:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

jeudi 22 octobre 2009

Un vilan défaut !

J'ai déjà eu l'occasion de poster plusieurs articles ou liens concernant le mensonge comme forme de détour. J'apprécie tout particulièrement la structure de la nouvelle publicité de canal+ qui illustre parfaitement ce type de détour.


Pub Canal+

Posté par Julie F à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


vendredi 5 juin 2009

Vroum !


Pub Toyota



Pub Skoda Roomster



Nissan Note




Pub Opel

Petite énigme :

quel point commun entre ces quatre publicités,

si ce n'est le fait qu'elles font toutes la promo d'une voiture !


Posté par Julie F à 15:31 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

jeudi 21 mai 2009

Pas de fumée sans feu !

Pour compléter le message récent concernant la cigarette par ici, je viens de lire ceci.

Alors même si le thème faire voir n'a pas été et ne sera sans doute jamais évalué,
j'y vois un détour dans le traitement de l'image et dans l'interprétation de la loi Evin !

Posté par Julie F à 18:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

vendredi 15 mai 2009

Dernier détour.

Nous sommes le 15 mai, et aujourd'hui,
c'est un peu de moi qui passe un examen avec chacun de vous !

J'ai tenté une dernière mise à jour pour ceux qui passeront encore par là
(3500 pages vues aujourd'hui, je ne félicite pas les retardataires).

Quelques nouveaux messages concernant les deux thèmes au programme ont été mis en ligne.
Je termine cette mise à jour sur un lien envoyé à l'instant par une étudiante (merci Rebecca !)
Encore une belle façon de proposer un détour !

Bonne chance à tous, faites de votre mieux et valorisez vos deux années de formation !

Posté par Julie F à 00:18 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 14 mai 2009

Mettre en scène la réalité.

"Il n'y a pas de menteurs, mais des gens avides d'illusions".

Serge Rezvani.

Le mensonge*, forme de détour par excellence, est le thème de nombreux films. J'ai ciblé ici quelques films dont l'action centrale est construite autour d'un ou plusieurs personnages à qui l'on ment, au point de lui inventer un monde de fiction.

  • Truman show de Peter Weir : un seul personnage joué par Jim Carrey est le héros d'une émission de télé réalité à son insu et ce depuis sa naissance. Filmé en permanence par des milliers de caméra, il évolue sans le savoir dans un studio de télé qu'il pense être la vraie vie.
  • Le village de M. Night Shyamalan : pour protéger leur proches, quelques personnes effrayées par le progrès et la vie moderne décident de construire un village très particulier.
  • Je vais bien ne t'en fais pas de Philippe Lioret : à son retour de vacances, une jeune fille apprend que son frère s'est enfui à cause d'une dispute avec son père. Elle découvrira finalement le mensonge de ses parents qui ont mis en scène ce départ.
  • La vie est belle de Roberto Benigni : un père envoyé dans les camps de la mort avec son fils invente pour celui ci les règles d'un jeu qui déforme cette horrible réalité.
  • Good bye Lenin de Wolfgang Becker : Une mère de famille se réveille d'un long coma quelques mois après la chute du mur de Berlin, dans une Allemagne de l'Est qui est en train de s'occidentaliser. Son fils fera tout pour qu'elle n'ait pas à voir cette réalité.
  • La grande séduction de Jean François Pouliot : le maire d'un village fait tout pour rendre son village attractif
  • L'adversaire de Nicole Garcia: adapté d'une histoire vraie, ce film nous montre la vie de Jean Claude Romand, qui laisse croire à ses proches qu'il est médecin à l'OMS alors qu'il erre tous les jours dans les rues et les cafétérias de sa ville. Ce mensonge aura de dramatiques conséquences.

Je ne peux m'empêcher de penser également à la mise en scène de Théresienstadt

 

*J'avais déjà abordé le sujet de façon plus large par ici.

Posté par Julie F à 20:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Proverbes et citations : le détour.

  • Tous les chemins mènent à Rome
  • Le plus court chemin est la ligne droite. Proverbe français
  • En atteignant le but, on a manqué tout le reste. Proverbe japonais
  • Si tu es pressé, fais un détour. Proverbe japonais
  • Il n'est rein de plus urgent que d'apprendre la patience, le plaisir de se perdre, la ruse et le détour, la danse et le jeu, pour se retrouver capable de façonner sa vie comme une ironique œuvre d'art. Jacques Attali
  • La force des vrais détours n'est pas d'éloigner mais d'atteindre au but avec plus d'exactitude. Benjamin Pelletier
  • Chaque homme doit inventer son chemin. Jean Paul Sartre
  • Ce n'est pas le but qui compte, c'est le chemin. Valérie Guignabodet.
  • Ne demande jamais ton chemin à celui qui sait. Tu pourrais ne pas te perdre. Simone Bernard-Dupré
  • Qu'importe que nous empruntions des itinéraires différents, pourvu que nous arrivions au même but. Gandhi
  • Il y a un but mais pas de chemin ; ce que nous nommons chemin est hésitation. Franz Kafka
  • Il n'y a pas de menteurs, mais des gens avides d'illusions. Serge Rezvani.
  • Avec un mensonge, on va loin, mais sans espoir de retour. Proverbe juif
  • Par la ruse on peut prendre un lion. Par la force, même pas un grillon. Proverbe français

Posté par Julie F à 19:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]